Armes anti-zombies : Les Machettes (Version 2)

Nous voilà de retour sur notre cher site de survie pour étudier une arme déjà traitée. J’ai nommé, la Machette.

Cependant, cette fois-ci, j’engloberais de façon très large l’arme en question et je noterais les différents dérivés utilisables.

Donc, pour commencer, une Machette…C’est quoi ?

La machette est une fusion entre un couteau de chasse et une épée de taille moyenne. D’environ 40cm, la lame n’est pas droite comme une épée et peut être plus ou moins courbés selon le modèle. L’arme possède un seul tranchant et très souvent une pointe. On peut donc l’utiliser comme arme de taille et d’estoc.

Cependant, son design et son utilisation dans l’Histoire en font une arme principalement faite pour couper, pas pour percer.

De nombreux modèles sont à noter et certains sont bien plus utiles que d’autre selon l’ennemi ou les conditions de vie. Principalement faite pour les jungles où la végétation est dense, la Machette est devenue une « vraie » arme lorsqu’elle fut utilisée durant un génocide particulièrement sanglant.

Maintenant, étudions différents modèles.

 imagesLa Machette (de base)

Une machette de modèle quelconque mesure entre 40 et 50cm pour un poids équivalent à 1kg voir moins pour les modèles fabriqués avec des métaux légers. Elle est composée d’un manche simple, sans garde et d’une lame large dotée d’une pointe au bout. Comme vous pouvez le voir, la partie haute est arrondie pour facilité la pénétration de la lame. C’est cette partie là qui vous permettra de rentrer littéralement dans la tête d’un zombie pour étudier ça de plus près.

Son utilisation est sommaire et ne requiert aucun entraînement. Cependant, ce modèle classique n’est pas le plus aimé en cas de défonçage de crânes. En effet, il vous faudra un soupçon de colère et de rage pour enfoncer du premier coup le crâne d’un zombie. A noter aussi que l’absence de garde est un défaut majeur : Ne tentez pas un coup d’estoc sur une partie osseuse ou résistante, la pointe sera probablement arrêtée et votre poignée glissante de sang vous fera perdre la maîtrise de votre arme. Sans compter qu’il y’a un risque important pour que votre paume se coupe sur la lame en cas de glissade.

Sinon, l’entretien est minime, un coup d’affûtage et un chiffon pour le sang et vous revoilà avec une arme comme neuve. De même, les matériaux et le design sont étudiés pour résister à de grands chocs et à des milieux hostiles.

Malheureusement, on n’en trouve pas partout. Seulement chez des armuriers, ou des collectionneurs.

Malgré tout, c’est une très bonne arme qu’il vous faut absolument pour l’apocalypse.

MalaysianParang Le Parang (la machette carrée…Comme ton pied)

Le Parang est un modèle de machette principalement utilisé en Malaisie. C’est un modèle plus petit et plus léger. C’est aussi accessoirement une arme bien plus efficace que la machette normale.

La longueur de la lame varie entre celle d’un gros couteau et celle d’une machette lambda. 30cm de lame courbe et sinueuse qui se termine pour une sorte de « coupure » qui donne à la lame le style d’un couperet fin. Il possède tout de même une pointe plutôt utilisée lors des coups de tailles. Cette pointe est renforcée pour percer efficacement la chair et les os.

Pesant 700g environ, l’arme est suffisamment légère pour être facilement maniée. Malgré tout sa forme requiert un certain entraînement  puisque la lame peut s’utiliser de plusieurs façon.

La pointe permet une pénétration accrue dans les surfaces dures comme un crâne ou une noix de coco. La lame arrondie du milieu est utilisée contre la végétation et les divers bras pourrissant qui chercheront à vous bouffer. Enfin, la partie qui est situé au-dessus du manche sert à la découpe précise comme votre saucisson pur porc spécial apocalypse ou encore votre salade verte bio.

L’entretien est plus complexe puisque la lame à besoin d’un tranchant parfait. Il vous faudra donc après chaque combat et même au moins une fois tous les deux jours l’affuter avec grand soin.

Pour ce qui est de la trouver, même problème. Seuls les armuriers ou bien les collectionneurs en possèderont une.  Cela reste cependant le meilleur modèle de machette.

 CN41014HCdnwLe Golok (avec un style très spécial)

principalement utilisé en Indonésie, le Golok est lui aussi de la famille des machettes. Son utilisation est cependant différente et s’en servir comme arme peut demander une certaine maîtrise.

Avec une lame jonglant vers les 70cm, le golok fourni une bonne allonge ainsi qu’un  centre de gravité situé vers la pointe de l’arme. Le tout permet une pénétration immense puisque le poids de l’arrondi renforce la vitesse et l’efficacité de la lame. Petit problème, du fait de sa longueur, le poid augmente sensiblement et passe la barre du Kg.

Son design spécial en fait une arme de taille-contendante. Je m’explique : Il vous faudra taper comme un bourrin en effectuant un mouvement de fouet avec votre bras pour donner une impulsion dévastatrice à votre Golok. Le tout est capable de trancher têtes, bras, jambes, têtes encore et même couper un corps décomposé en deux.

Petits problèmes. Ce modèle est bien plus rare que ses deux compères. Seuls les armuriers spécialisées ou les collectionneurs possèderont un modèle de ce genre. De même que les musées ou encore Gégé, vétéran de la guerre du Vietnam du temps où il était américain.

Voilà c’est fini pour aujourd’hui, rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle arme.

PS : prochainement, article sur les armeàlacon : tout ce que vous pouvez utiliser dans votre chambre, cuisine, salon, toilettes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s