Le solanum

Attention : Je tiens à préciser que certaines personnes ne croient pas à l’existence du solanum, qu’il s’agit d’une blague créée par Max Brooks, pour faire vendre son livre. Je dis « peut-être », mais le solanum est un exemple, il peut y avoir d’autres causes d’une épidémie zombie, donc je trouve plus logique de se préparer à une infection par le solanum, que de ne pas se préparer du tout. Voilà, merci, bonne lecture !

272_epidemie

Au cours des dernières années, les médias ont fait les gros titres avec le  H1N1, la grippe aviaire, les attaques terroristes, toutes apportant leur lot de panique. Il subsiste cependant une menace bien plus sournoise et violente dont peu de gens connaissent l’existence : le solanum.

Le solanum est un virus très contagieux, qui se transmet par la circulation sanguine et qui est transmis par l’échange direct de fluides (sang, salive, urine, etc…). Dans la plupart des cas le sujet est contaminé par la morsure d’un mort-vivant, mais il est possible de contracter les germes au contact d’une blessure ouverte contre celle de l’hôte. Les éclaboussures de sang ne sont pas non plus à négliger. Par la suite, le virus se loge dans le cerveau, et utilise les cellules des lobes frontaux pour se multiplier, en les détruisant. Pendant le processus, les fonctions vitales cessent, entraînant la « mort » de l’individu infecté. Puis, le virus transforme les cellules pour construire un nouvel organe, indépendant de l’oxygène, ce qui fait qu’un zombie peut effectuer les commandes de base d’un corps humain, mais sans en dépendre.

La science ne connaît toutefois pas l’origine du solanum, pour lequel il n’y a aucun remède. Il est donc dans 100 % des cas mortel, pour toute créature vivante, quelle qu’elle soit. Un animal contaminé ne se réanime pas, et les insectes évitent de piquer les zombies dans 100% des cas (ils sont pas fous, eux). La propagation du virus à l’intérieur du corps est très rapide. En 24 heures, la victime en meurt et est réanimée en zombie. Bien que le solanum se transmette très facilement par contact avec le sang des personnes infectées ou par une morsure de celles-ci, le virus ne se propage pas par les voies aériennes ni par l’eau, ni par les plantes ou animaux connus. Ensuite, l’ingestion de chair de zombie entraîne une mort sans réanimation (mais moi, à votre place j’éviterais…). Quand à avoir des rapports sexuels avec un zombie, bande de malades, si ça vous est venu à l’esprit, vous êtes au moins aussi dérangés que moi ! Plus sérieusement, on ne sait pas quels sont les effets, mais on peut supposer qu’on peut être contaminé de cette façon… mais là faut le vouloir (et peut-être même le mériter). Aucun traitement en cas d’infection n’existe à ce jour, sauf une balle dans la tête. L’amputation d’un membre infecté a peu de chances de fonctionner (moins de 10% environ). Si vous êtes contaminés, que vous mourrez, mais pas à cause du virus, la réanimation opère quand même. On ne peut pas ranimer quelqu’un déjà mort en lui injectant du solanum, de quelque façon que ce soit. « Le solanum ne crée pas la vie, il l’altère » (Max Brooks).

Les symptômes :

  • 1 heure : douleur et coloration bleue-violette autour de la zone infectée. Cicatrisation de la blessure (s’il y en a une).
  • 5 heures : fièvre (38-39 environ), frissons, nausées, douleurs aux articulations.
  • 8 heures : fièvre accrue (40-42 environ), délire sévère, perte de la coordination musculaire (autrement dit, difficulté à marcher, par exemple).
  • 11 heures : paraplégie (incapacité totale de mouvement), engourdissement du corps entier, ralentissement du cœur.
  • 16 heures : coma.
  • 20 heures : arrêt cardiaque, arrêt du cerveau.
  • 23 heures : réanimation.

De nombreuses preuves attestent son existence, et ce, depuis la nuit des temps. Au total, on regroupe plus de 60 épidémies, plus ou moins importantes, réparties entre -60 000 avant notre ère et 2002. Ces épidémies sont réparties sur tout le globe, mais la France est relativement épargnée, il n’y a pas eu d’épidémie en Europe depuis 1807, à Paris. Cependant, si une pandémie venait à se déclarer, peu (voir même aucun) d’endroits seront vraiment sûrs.

Le cinéma hollywoodien a beaucoup contribué à créer une fausse image des morts-vivants. Dans les faits, un zombie ne possède pas de pouvoirs surhumains. À quelques différences près, ils ont les mêmes capacités physiques qu’un humain. Bien qu’ils ne connaissent ni émotions, ni fatigue, ni besoin de nourriture comme source d’énergie, leur incapacité à résoudre des problèmes simples et leur faible vitesse de déplacement demeure leurs plus grands handicaps. L’unique point commun entre les zombies hollywoodien et ceux contaminés au solanum est que, seule la destruction de leurs cerveaux mets ces monstres hors d’état de nuire.

EpidemieBask

La prochaine fois, je vous parlerai des capacités physiques des zombies, et de leur comportement.

A plus !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s